Kompong Cham

0

mai 18, 2015 par leussestucru

DCIM100DRIFT

 

Kompong cham c’était bien !

Des fois j’aimerais juste écrire ça. Mais au collège on m’a appris à développer et à argumenter, voici donc un peu plus en détails pourquoi c’était bien.

Voulant profiter à fond des temples d’Angkor, on décide de passer notre dernière matinée dans Angkor Thom et de ne partir que l’après-midi en direction de Kompong cham. Malheureusement, la ligne de bus Siem Reap-Kompong Cham n’existe pas… Le mieux pour nous est de s’arrêter dans une petite ville au doux nom de Skun et de prendre un mini van pour rejoindre Kompong cham.

Sur que à quatre le bus c’est plus simple que le stop, mais au final c’est quand même un peu la même histoire : s’il est possible de savoir l’heure de départ, ça devient vite complexe de connaitre l’heure d’arrivée…

On arrive forcément trop tard à Skun pour prendre la liaison et on dormira dans ce charmant village de croisement autoroutier.

Le lendemain, on prend le van le plus blindé qu’on ait pris depuis le début du voyage. 25 personnes pour seulement 13 places normalement. Ils étaient deux à conduire l’engin… Mais cela ne nous a pas empêché d’arriver quand même sain et sauf à Kompong cham :)

Enfin arrivé à l’hôtel, on loue directement deux pétrolettes et on part à la découverte de la campagne Kompong Chamienne et du Mékong.

Kompong Cham

En mobylette perdus dans les champs de tabac

Il y a une île juste au sud de la ville accessible par un pont en bambou qui parait il vaut vraiment le détour.

Les taoïstes disent : « pour être bien dans son corps et dans son esprit, il faut surpasser ses peurs une fois par jour ».

Bon ba… C’est fait pour aujourd’hui ! :D

Kompong Cham

Le pont en bambou de la mort !

La traversée du point en mobylette est quelque peu aventureuse, et la suite l’est tout autant vu que les chemins finissent toujours dans le sable ! Même si c’est assez folklo, c’est plutôt sympa !

Et puis l’île est vraiment jolie. On longe de belles maisons et on se perd dans de grands champs de tabacs pour finir les fesses dans le Mékong !

Kompong Cham

L’après-midi, on quitte l’île pour se diriger plein nord et voir toujours plus de campagne et de plantations de tabac. Sur le chemin, on se fait inviter à l’apéro par une bande de joyeux lurons :) . Ils nous ferons boire un whisky infect et pendant qu’on prend des photos, l’un deux n’hésitera pas à mettre la main aux fesses à Claire :) !

Kompong Cham

Photo à l'appui ! :p

Sur la route en direction du nord, on est de plus en plus attirer par de grandes maison qui s’avèrent être des séchoirs à tabacs. Alors quand on voit un cambodgien en train de travailler devant l’un d’eux, on en profite pour lui demander si on peut l’observer un peu !

Kompong Cham

Les fameuses maisons pour faire sécher les feuilles de tabac

Les murs du séchoir sont construits en bambou et en terre crue et l’isolation est assez impressionnante ! 80°c à l’intérieur et franchement ça ne se voit pas de l’extérieur !

Kompong Cham

Cette petite journée sur deux roues aura vraiment été agréable ! On rentre à l’hôtel heureux avec le corps, le visage et les dents enduits d’une épaisse couche de terre qui mettra plusieurs douches à partir. Faut savoir que certaines routes au Cambodge sont en terre et que se faire doubler par une voiture sur ces routes peut ramener votre visibilité à moins de dix mètres (et vous faire un masque de beauté gratuit) !

Malheureusement c’est déjà la dernière nuit de nos copains au Cambodge. Du coup on s’organise un petit restaurant sympa où on goûte à l’Amok fish et au Lok Lak, deux spécialités délicieuses du pays.

Un grand merci au Boune pour nous avoir invité ! C’est un peu ce qui nous permet de rester dans notre budget au Cambodge :) !

 

Retour sur Phnom Penh

Il nous reste une petite journée de visite avant que les cocos prennent l’avion du coup on en profite pour faire ce qu’on n’avait pas pu faire il y a deux semaines vu qu’ils ont préféré dormir plutôt que de tourismer. Ils se plaignaient d’un certain décalage horaire ! Des chochottes moi je vous l’dis !

On visite donc le marché russe le matin et le palais royal l’après-midi.

Le marché russe n’a rien de russe. Mais alors rien du tout ! Pas de poupées russes, pas de babouchka et encore moins de vodka… Par contre, c’est un bel endroit pour faire ses cadeaux de voyage et manger sur le pouce.

Le palais royal quant à lui n’a rien d’exceptionnel. On vous avoue que plus on voyage, moins ce genre de visite nous intéresse… Et ces temples là nous laisserons de marbre. Même si se promener au milieu des différents temples n’est pas désagréable, c’est juste qu’au fil du temps on se rend compte qu’on prend nettement plus de plaisir à se perdre dans les petites rues qu’à visiter les palais et autres temples incontournables.

Phnom Penh / palais royale

En parlant de se perdre dans les petites rues, on ne sait pas trop l’expliquer mais Phnom Penh est une des villes avec lesquelles on a le moins accroché… On n’a peut être pas pris assez le temps de la découvrir je sais pas…

Enfin bref, à peine le temps de prendre un dernier bon repas et voilà qu’il est déjà l’heure pour nos deux gais lurons de repartir dans leurs contrées respectives.

Phnom Penh

Ils sont pas gais nos lurons ?

C’était très agréable de voyager avec eux et on les remercie énormément pour nous avoir rejoints sur notre chemin et pour tous les bons moments qu’on a pu partager !

De notre côté on reprend la route directement après leur départ, vu que Phnom Penh n’a pas su conquérir notre cœur, en direction de Kampot pour découvrir le fameux crabe aux poivre vert. Une petite merveille culinaire qui se laisse manger sans faim !

Kompong Cham

La sécurité d'abord !


0 commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

On est à Lyon :) !! Depuis le 16/12/2015 !! On est à la bourre sur nos articles mais pour sûr, ils finiront par se montrer !!!

N'hésitez pas à cliquer sur la carte ci-dessous pour avoir un meilleur aperçu de notre parcours!