Nos premiers pas en Russie

7

octobre 17, 2014 par leussestucru

De L'Ukraine à la Russie

Lundi 22 septembre,

Aujourd’hui c’est journée stress !

On sait qu’on doit trouver une voiture qui passe la frontière (Ukraine-Russie pour ceux qui ne suivent pas J), qui accepte de nous faire traverser, et ce, sous la pluie par 8 degrés. Heureusement, il n’y a pas de vent. Par contre, il n’y a pas de voitures non plus. Il en passe une toutes les cinq minutes et la plupart sont pleines à craquer…

En attendant les voitures... Au moins on les voit arriver de loin!

En attendant les voitures... Au moins on les voit arriver de loin!

Malgré ces conditions pas terribles, on n’ attendra qu’une petite heure avant que quelqu’un ne s’arrête. Luxe de luxe, c’est une petite camionnette 8 places avec seulement 3 personnes à bord et qui va directement à Moscou. On pourra se permettre de sécher tranquillement avant l’arrivée à la frontière parce qu’on commençait à être bien trempés.

Jusqu’à maintenant, toutes les frontières se ressemblaient. Mais ça c’était avant… Ici, c’est tout pareil mais il faut rajouter des bunkers, des barricades de sacs de sable et pas mal de militaires qui ne font rien qui surveillent. Ça faisait un moment qu’on voyait sur la route des petites barricades ou des plots en béton en plein milieu de la route pour faire ralentir les voitures mais cette frontière, c’est plus un bon terrain de paintball.

La frontière côté Ukraine

La frontière côté Ukraine

Après une heure d’attente, on finit par sortir de l’Ukraine. D’habitude, sortir d’un pays est assez simple, mais avec ces tensions politiques, ils veulent savoir exactement qui sort et prennent le temps de vérifier.

Puis vla la frontière russe. Cette fois ci c’est parti pour 2h30 d’attente. Mais pas tellement à cause de nous, les trois personnes qui nous conduisent veulent aller à Moscou pour travailler, et ce sont des Ukrainiens, du coup ils remplissent de la paperasse dans tous les sens mais on finit par passer.

YEAAAAAAAAAAAAAAAH

Ce serait peut-être allé plus vite si le douanier devant nous contrôlait des voitures plutôt que de jouer au solitaire à la vue de tous… :)

Finalement le seul bémol de ce passage de frontière c’est la musique de la voiture. On a eu la chance d’écouter les trois même chansons de (mauvaise) pop’ ukrainienne en boucle pendant ces 3h30. Imaginez écouter Zaz, puis M pokora puis Lorie puis re Zaz, re M pokora, re Lorie puis rere Zaz, vous m’avez compris.

Mais bon on a fini par passer la frontière en 3h30 montre en main, ce qui n’est pas si mal au vu de ce qu’on s’imaginait.

Nous revoilà sur la route, ou presque ! On se fait arrêter par la police 20 min après la frontière pour un contrôle de routine. On a un peu peur de ce genre de contrôle, on n’arrête pas d’entendre que les policiers russes vous arrêtent pour rien et le seul moyen de s’en sortir c’est de leur donner de l’argent. Et on n’a pas trop envie de faire ça… Mais finalement 30min plus tard on repart direction Bryansk.

La camionnette nous dépose à une quinzaine de kilomètres de Bryansk. On reprend donc le stop sous un pont pour s’abriter de la pluie battante. Une voiture s’arrête rapidement, et le conducteur, surement très gentil mais complètement silencieux, nous propose de nous conduire directement à l’adresse de notre couchsurfeuse. En à peu près 15 minutes plus tard on atteint une sorte de centre-ville, on se dit qu’on est surement dans Bryansk, mais le conducteur ne s’arrête pas et nous entraîne sur une sorte de petite route de campagne, puis à nouveau dans la ville, puis complètement dans la foret, puis à nouveau dans une sorte de village, puis des prés…

Au bout d’un peu plus d’une heure on commence un peu à s’inquiéter, on n’était qu’à seulement 15 kilomètres de notre destination mais le chauffeur n’a pas l’air de vouloir s’arrêter et reste toujours aussi silencieux. Il finit pourtant par nous déposer, après presque une heure trente de trajet, pile devant la porte d’Andra, notre hôtesse CS. On comprendra après que ce trajet était tout à fait normal, c’est simplement la ville de Bryansk qui a une forme incompréhensible et qui ne facilite pas les déplacements…

Enfin, on arrive chez Andra et ses parents. Andra est juste la couchsurfeuse la plus adorable que l’on puisse imaginer. Presque un peu trop puisque malgré nos différents essais on ne réussira jamais à faire la vaisselle, nettoyer quelque chose ou même participer aux frais…

La photo est floue mais on voulait quand même vous présenter Elena, la couchsurfeuse la plus adorable que l'on puisse imaginer!

La photo est floue mais on voulait quand même vous présenter Elena, la couchsurfeuse la plus adorable que l'on puisse imaginer!

Andra fait surtout très très bien à manger et je pense que l’on se souviendra longtemps de nos repas à Bryansk. On découvre ici les côtelettes, qui n’ont rien à voir avec les côtelettes françaises, des sortes de boulettes de viande, d’épices et de riz, dont on ne se lasse pas.

On était parti pour ne rester qu’une nuit à Bryansk, mais après cette journée de stop, et maintenant que l’on a plus besoin de courir à cause du visa, on ressent vraiment le besoin de se poser. On décide donc de rester une journée de plus ici, d’autant plus qu’Andra nous propose de passer la matinée du lendemain dans son université !

 

Mardi 23 septembre

Ce matin on se prépare pour aller à l’université ! Andra a prévenu l’équipe de professeur de français qu’on arrivait et ils sont tous très excités à l’idée de rencontrer des vrais français de France. Et nous, on est très excité à l’idée de rencontrer leurs classes !

Mais avant, les profs insistent pour nous offrir du thé, des bananes, des gâteaux, des barres de céréales, et une dizaine de pommes (!). On vous a dit qu’ils étaient contents de voir des français ? :)

On rentre dans la salle de classe où ils ont réuni pour l’occasion tous les élèves qui avaient un cours de français ce matin, on se met à la place du prof, on se présente et c’est parti pour deux heures de questions sur la France, les français, la culture française et surtout sur nous ! A ce moment, on commence à se rendre compte que notre culture française est quand même un peu limitée. En fait, on s’en rend surtout compte quand un élève nous demande si on aime Apollinaire et si on pourrait lui réciter notre poème français préféré… On esquive un peu la question en la leur retournant et, grande surprise,  ils se mettent à nous réciter un très joli poème dans un très bon français !

Retour sur les bancs de l'école!

Retour sur les bancs de l'école!

D’ailleurs, on est vraiment impressionné par leur français, ils ont seulement deux ou trois ans de cours de français derrière eux et ils parlent vraiment bien !! On se rappelle de notre niveau après deux ou trois ans de notre deuxième langue vivante et ce n’était quand même pas glorieux !

Les questions continuent, certaines un peu étranges, d’autre qui nous déconcerte carrément comme « comment vous avez appelés vos animaux de compagnie ? » « Quelle est pour toi la qualité la plus importante chez l’homme idéal ? » « Est ce que c’est vrai que tous les français font du coloriage le soir devant la télé ? (!?!!) » « Quel est l’endroit le plus français en France ? » « Est-ce que vous trouvez que Lara Fabian chante avec un accent ? » « Savez-vous d’où vient le mot manger ? »(Ok celle-ci vient du prof, un passionné de lexicologie et d’histoire de la langue française, une vraie encyclopédie ! Enfin ça nous aide pas à répondre à sa question…).

Leur vision de la France est un peu dépassée, de la musique aussi d’ailleurs puisqu’ils nous parleront de Mireille Mathieu et de Joe Dassin comme les chanteurs les plus populaires en France. Peut-être bien, mais il y a combien d’années ?! On répondra par Brassens et Renaud (pas tellement plus d’actualité on en convient) mais le prof n’appréciera pas trop et préférera nous chanter du Tino Rossi!

Enfin on a passé un excellent moment dans cette classe, un peu surprenant mais vraiment intéressant. A la sortie du cours, on est assailli par les étudiants qui veulent tous prendre un selfie avec nous et ne se lassent pas de continuer leurs questions !

Andra nous récupère au milieu de tous les étudiants pour nous emmener découvrir le centre-ville de Bryansk (soyons francs, il n’y a pas grand-chose à voir) puis nous raccompagner chez elle pour le repas (on vous a déjà dit qu’elle cuisinait merveilleusement bien ?). Il pleut énormément, du coup on en profite pour passer le reste de la journée à trier nos photos et mettre à jour le site.

Le parc de Bryansk, avec de belles statue de bois

Le parc de Bryansk, avec de belles statue de bois

Vers 18h, deux copines d’Andra nous rejoignent à l’appartement pour jouer de la guitare et chanter puis on part en direction d’un bar en ville. Devant l’entrée du bar, un panneau indiquent qu’ils ne servent ni les américains, ni les européens. On en rigole en se disant que c’est une blague, mais non, le barman refuse vraiment de nous servir si ce n’est pas Andra qui commande pour nous…

Par la suite on se rendra compte que certains russes n’aiment vraiment pas les américains, et que pour certains d’entre eux, un européen est un peu un américain finalement donc ils ne les aiment pas non plus. Heureusement pour nous, il y a aussi plein de gens sympas et ouverts :)

 

Jeudi 25 septembre,

Aujourd’hui c’est un grand jour puisque l’on prévoit d’arriver à Moscou dans la journée !

Si tout se passe bien, cette journée marque la fin de la première partie de notre voyage, le trajet Lyon Moscou en stop. Enfin, on en est pas encore là non plus, il faut d’abord se refaire l’heure et demie de bus pour sortir de Bryansk et retrouver un endroit correct pour faire du stop !

Encore une fois, un énorme merci à Andra qui, après nous avoir cuisiné un super petit déjeuner (Ah oui, en plus, elle cuisine elle-même le petit déjeuner, des sorte d’énormes pains aux raisins maison accompagnés de porridge, excellent ! ) prend la peine de faire avec nous plus d’une heure du trajet pour être sure que l’on soit bien sur la bonne route et dans les bons bus. Cette fille est un ange.

Une fois sur la route, on n’attendra pas bien longtemps avant d’être pris par notre premier conducteur, un russe qui voit bien qu’on ne le comprend pas mais qui a tout de même très envie de parler avec nous, et avec le sourire ! Ce qui plait beaucoup à Clément qui rentre dans le jeu et entame une longue conversation avec lui, même si au final, personne ne sait vraiment ce qui a été dit… On essayera tant bien que mal de lui offrir au moins un café à la pause, mais rien à faire, c’est lui qui finira par payer…

Il nous dépose après une petite heure de route et à nouveau, on trouve très vite une voiture. Cette fois ci, il s’agit de deux copains, qui ne parlent eux non plus pas un mot d’anglais. Mais on n’aura pas vraiment l’occasion d’essayer de discuter, la voiture contient un écran intégré dans le tableau de bord et les deux sont absorbés dans le visionnage d’une série.

On découvre ainsi pendant presque trois heures non-stop, l’équivalent russe de Rambo, un grand costaud russe qui se fait pourchassé par des dizaines d’autres costauds russes. Bon globalement, rien d’intéressant, des coups de feu, des ralenti aux moments où on croit qu’il va se faire prendre mais en fait non, des coups de feu, et en gros, des courses poursuites. Mais ça passe le temps… Et avec tout ça, on oublie que c’est notre tout dernier stop avant un petit moment puisque la suite en Russie se fera en train, et on arrive à Moscou ! Pour fêter notre arrivée, le chauffeur nous offrira même une boite de chocolats !

On l'a fait! Lyon Moscou en stop :D

On l'a fait! Lyon Moscou en stop :D

Voilà, c’est fait, exactement 5 semaines après le départ on a réussi à rejoindre Moscou depuis Lyon en stop (avec un tout petit bus en Ukraine pour ceux qui ont tout suivi, c’est vrai) !

Enfin, c’est bien joli tout ça mais on ne sait toujours pas où on va dormir ce soir… On avait bien trouvé un couchsurfeur, mais on s’est mal compris et il n’est disponible que demain soir… On tente quand même une demande d’hébergement de dernière minute, et miracle, Olga nous donne son adresse et nous attend pour passer la nuit dans son appartement !

S’en suit une grande aventure pour trouver le métro, prendre le métro, sortir du métro et trouver l’appartement d’Olga avant d’enfin pouvoir se poser et reprendre des forces avant la visite de la capitale demain !

Tiziana et Clément :)

7 commentaires »

  1. Marie-Claude à Bxl dit :

    Votre aventure continue. Vous nous tenez en haleine… Vos aventures sont vraiment bien racontées : on a chaud, on a faim, on a peur (pas souvent), on a soif d’aller toujours plus loin 8
    Mais, vous connaissant bien, je ne suis pas étonnée que les repas tiennent une si grande place dans vos récits !!!
    Bonne continuation (je reste cachée dans une petite poche du sac à dos).
    Racontez vite le train, et le lac.
    Bises.
    Marie-Claude

  2. lopez dit :

    A ce rythme là….vous battez Jules Verne….

    Un peu de repos ça vous ferait du bien aussi…

    Bonne continuation les baroudeurs….

    et GROS BISOUS

    • leussestucru dit :

      ^^ c’est pas qu’on va vite, c’est le temps qui passe beaucoup trop vite! Sans sans rendre compte on est deja en Mongolie et nos visas russes étaient presques terminés quand on a quitté le pays… c’est fou! Mais oui, la on se repose un peu dans la capitale mongole pour mieux repartir après! Gros bisous :)

  3. paf dit :

    La vision de la France dans les Universités Russes… Quel régal!
    Merci pour les récits, continuez!

  4. le toine dit :

    coucou,
    Je suis vachement content que votre voyage ce passe bien.
    Je crois que vous avez rencontrer Jérôme le pigeon voyageur (dont je vous avais parler à la boulang’) à Saint Petersburg.
    Quand j’ai lu votre description sur son blog j’ai tous de suite pensé à vous.
    j’espère que le climat reste supportable

    Bon voyage :)

    Antoine

    • le toine dit :

      ps: je croyais que c’était vous, mais il ce trouve que non, dommage et désolé.

      bon voyage

      • leussestucru dit :

        Salut Antoine ! Malheureusement non ce n’était pas nous… Nous ne sommes pas allé à Saint Petersburg même si j’aurais bien aimé rencontrer Jérôme. Ça a l’air d’être un bon voyageur!
        En tout cas c’est gentil d’avoir pensé à nous! Bonne continuation à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

On est à Lyon :) !! Depuis le 16/12/2015 !! On est à la bourre sur nos articles mais pour sûr, ils finiront par se montrer !!!

N'hésitez pas à cliquer sur la carte ci-dessous pour avoir un meilleur aperçu de notre parcours!